Pourquoi l'achat de TikTok par les Américains mérite votre attention | Tabloïd
/videos

Pourquoi l'achat de TikTok par les Américains mérite votre attention

s

La populaire application chinoise TikTok pourrait bientôt passer aux mains d'une compagnie américaine. Cette transaction, qui pourrait impliquer le géant Microsoft, risque d’influencer les relations entre la Chine et les États-Unis et pourrait avoir un impact sur la sécurité de vos données personnelles. Voici pourquoi. 

1 - Vos données entre les mains de Microsoft?   

Microsoft est actuellement en pourparlers avec la compagnie chinoise ByteDance, propriétaire de TikTok. Si la transaction a lieu, Microsoft prendrait le contrôle de TikTok aux États-Unis, en Australie, au Canada, au Royaume-Uni et en Nouvelle-Zélande. L'entreprise de Bill Gates pourrait ainsi avoir accès aux données de 100 millions de nouveaux abonnés qui ont, en moyenne, entre 15 et 25 ans. 

Ces données pourraient aider le géant de la techno à développer de nouveaux produits ou de nouvelles stratégies commerciales pour les jeunes. 

Microsoft pourrait aussi utiliser TikTok pour promouvoir ses autres produits comme la Xbox ou Minecraft. 

2 - Vos vidéos rapporteraient cher au gouvernement américain  

Le président Donald Trump souhaite qu'une partie de l'argent de l'achat de TikTok par Microsoft revienne au Département américain du trésor. Comme la transaction devrait valoir au moins 50 G$ US, on peut prévoir que le gouvernement des États-Unis va toucher gros. 

TikTok a jusqu'au 15 septembre pour être vendue, sans quoi l'application sera bannie des États-Unis. 

Microsoft ferait l'acquisition d'un premier réseau social avec TikTok.

TVA Nouvelles

Microsoft ferait l'acquisition d'un premier réseau social avec TikTok.

3 - Microsoft en concurrence avec les géants du web  

En cumulant la suite Office, LinkedIn, Minecraft et Xbox, Microsoft reviendrait en force face aux autres grandes entreprises des GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) avec TikTok dans son arsenal.

Ces géants du web ont tous de nombreuses plateformes, comme Google qui possède YouTube ou Amazon qui possède le site de streaming Twitch. 

Microsoft pourrait surtout se retrouver face à Facebook, le colosse des réseaux sociaux par excellence avec Messenger, Whatsapp et Instagram. L'entreprise de Mark Zuckerberg veut jouer du coude sur le terrain de la vidéo, puisqu'elle a lancé, mercredi, la plateforme Reels, une déclinaison d'Instagram qui reprend exactement le principe de TikTok.  

4 - Un plus pour la campagne électorale de Trump?   

Pour le président qui accuse la Chine de tous les maux depuis le début de son mandat, gagner la bataille contre le géant chinois serait un plus à quelques mois des élections. 

Après les nombreuses critiques qu'il a essuyées pour sa gestion de la crise du coronavirus et à quelques mois du 8 novembre, le président Trump pourrait accomplir un nouvel exploit en permettant le rachat de TikTok par Microsoft.

La Chine et les États-Unis connaissent de vives tensions autour du commerce des nouvelles technologies.

TVA Nouvelles

La Chine et les États-Unis connaissent de vives tensions autour du commerce des nouvelles technologies.

5 - Le ton pourrait monter entre la Chine et les États-Unis  

Les deux puissances se livraient déjà une guerre économique dans le domaine des communications. Peu importe l'issue de la revente, que TikTok soit banni ou racheté par une entreprise américaine, on peut parier que le gouvernement chinois sera contrarié. 

Le gouvernement chinois s'est déjà prononcé contre la décision du président Trump de bannir TikTok. Il a qualifié ce geste de «manipulation politique» de la part des États-Unis. 

Cette nouvelle confrontation s'ajoute à d'autres tensions survenues lors des derniers mois. 

Dans le domaine des télécommunications entre autres, les deux puissances se donnent la vie dure. Les États-Unis ont interdit cette année à la compagnie de cellulaire chinoise Huawei de développer la 5G à l’intérieur de ses frontières par crainte d’espionnage. 

La directrice financière de Huawei, Meng Wanzhou, est toujours détenue au Canada en attendant d'être extradée aux États-Unis, où elle est accusée d'avoir monté un réseau pour contourner des sanctions économiques américaines en Iran.

À lire aussi

Et encore plus