Près de la moitié des 13-37 ans prêts à échanger leurs données de santé contre des produits gratuits | Tabloïd
/tabloid

Près de la moitié des 13-37 ans prêts à échanger leurs données de santé contre des produits gratuits

Selon un sondage Léger, 53% des Québécois âgés entre 13 à 37 ans sont prêts à divulguer leurs données de santé en échange de produits gratuits.   

Devant ce constat, l’expert en marketing web Stéphane Hamel affirme que plusieurs dérapages sont possibles lorsqu’on partage nos données de santé: « Ce n'est pas de la science-fiction, mais ce qui arrive actuellement en Chine, c'est qu'avec le programme de surveillance des citoyens, on gagne ou on perd des points selon ce qu'on fait et on perd des privilèges. »  

La tendance existe déjà aux États-Unis, où un programme d'assurance propose d'offrir une montre connectée en retour des données de santé de ses adhérents. Leurs primes d'assurance peuvent donc être moins chères en fonction de leurs habitudes de vie. 

Une nouvelle mouture de la Loi sur la protection des renseignements personnels sera déposé sous peu à l'Assemblée nationale par la ministre de la Justice, Sonia Lebel. Le projet de loi prévoit qu'une entreprise devra recevoir un «consentement éclairé» de ses clients «dans un langage clair» pour avoir accès à ses données personnelles.

À lire aussi

Et encore plus