Prisonnière dans sa propre ville en Chine : une Saguenéenne raconte son quotidien à Wuhan | Tabloïd
/tabloid

Prisonnière dans sa propre ville en Chine : une Saguenéenne raconte son quotidien à Wuhan

La Saguenéenne Myriam Larouche étudie à Wuhan, l’épicentre du coronavirus en Chine. La ville de 11 millions d'habitants est actuellement placée en quarantaine. Depuis le 24 janvier, Myriam passe la majorité de ses journées dans sa résidence universitaire. Lorsqu’elle sort pour s’acheter des vivres, les rues sont désertes. «Il y a deux jours, je suis sortie pour aller à l'épicerie. J'ai fait environ 15 minutes à pied. J’ai croisé peut-être quatre personnes», raconte la Québécoise à Tabloïd.

À lire aussi

Et encore plus