Virginie Brunelle: Une chorégraphe d’instinct | Tabloïd
/videos

Virginie Brunelle: Une chorégraphe d’instinct

Vue par Isabelle Arcand, interprète en danse contemporaine

s

En 2019, Virginie Brunelle a célébré les 10 ans d’existence de sa compagnie de danse contemporaine.

Les corps avalés, la production sur laquelle elle planche présentement, sera présentée au Théâtre Maisonneuve à l’hiver 2020. Une première en carrière pour cette chorégraphe qui n’a jamais dévoilé le fruit de son travail dans une salle de cette envergure auparavant.

Même si elle a du mal à décrire la prochaine création de Virginie Brunelle par manque de recul, l’une de ses interprètes, Isabelle Arcand, souligne que Les corps avalés sera une œuvre de dépassements physiques. «Virginie a voulu faire ressortir beaucoup d’espoir, de désespoir, d’ardeur et d’attendrissement. Ça vibre comme spectacle», relate-t-elle.

Isabelle Arcand

Crédit: Raphael Ouellet

Isabelle Arcand

Atterrie en danse à la suite d’un parcours en musique classique, Virginie Brunelle a tenu à intégrer le 4e art au sein de son œuvre. Le Quatuor Molinari sera ainsi sur scène aux côtés des sept danseurs pour renforcer l’émotion de ces derniers. «La musique teinte décidément sa façon de chorégraphier», raconte Isabelle Arcand. 

Amie depuis l’université et interprète sur toutes les créations qu’elle signe, Isabelle Arcand voit Virginie Brunelle comme une chorégraphe au style très instinctif. «Autant dans la manière qu’elle choisit les personnes avec qui elle travaille, qu’en tant que chorégraphe, tout est très intuitif», dit-elle.

Pour un néophyte de la danse contemporaine, les spectacles de Virginie Brunelle se veulent des plus accessibles. «Les gens sont souvent craintifs à aller voir du contemporain. Pourtant, les gens qui viennent voir les créations de Virginie sont charmés et touchés. Ils ont des référents, ils comprennent ou ressentent quelque chose, ou ne comprennent pas, mais peuvent lâcher prise», souligne Isabelle.

Les corps avalés sera présentée à Montréal, Québec et Toronto puis devrait par la suite entreprendre une tournée à l’échelle internationale. «Ce que je souhaite à Virginie pour 2020, c’est que son œuvre tourne le plus possible et qu’elle soit vue par le plus grand nombre de gens», conclut la danseuse.

À lire aussi

Et encore plus