Jérôme Lapierre: architecte au service de l’innovation | Tabloïd
/videos

Jérôme Lapierre: architecte au service de l’innovation

Vu par Pierre Thibault, l’architecte du Lab-École

Architecte aux côtés de Pierre Thibault depuis plus d’une décennie, Jérôme Lapierre volera de ses propres ailes en 2020 puisqu’il lancera sa propre agence à Québec, où il a grandi.

«C’est un architecte hors normes», lance Pierre Thibault, qui l’accompagne et l’encourage dans cette démarche.

L'architecte Pierre Thibault

Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBEC

L'architecte Pierre Thibault

En plus de développer sa propre pratique, le jeune architecte est l’un des piliers du Lab-École, cet organisme qui vise à repenser les établissements d’enseignement primaire au Québec. «C’est un grand travail d’équipe. On est une grande famille à l’atelier et avec son expérience, il est un des importants rouages», explique M. Thibault.

À 31 ans, Jérôme Lapierre a voyagé à travers le monde pour s’inspirer des meilleures pratiques. En 2014, il a été le premier francophone à remporter le prix Rome en architecture – début de carrière, ce qui lui a permis de faire un stage d’un an au Danemark. 

«Son séjour au Danemark a été un élément déclencheur de sa curiosité, explique Pierre Thibault. Puis, récemment, avec le Lab-École, on s’est rendu au Japon et ailleurs en Scandinavie. Ça lui a permis de comparer et d’aller au-delà du projet conventionnel.»

La prochaine année permettra à Jérôme et son équipe de concrétiser les projets du Lab-École. «Ça va être une année d’accompagnements. Le concept novateur doit se concrétiser. C’est un travail très exigeant. Jérôme y croit, il est très engagé», relate M. Thibault.

Puis, avec son agence, le jeune architecte souhaite développer des projets qui permettront aux villes québécoises de repenser l’espace urbain pour les gens plutôt que pour les voitures. «Quand on réussit, après 10 ans, à avoir un tel parcours, c’est qu’on est voué à un grand avenir», souligne Pierre Thibault. 

À lire aussi

Et encore plus