Élections 2018: ton recap de la semaine | Tabloïd
/tabloid

Élections 2018: ton recap de la semaine

Image principale de l'article Ton recap de la semaine

Si tu n’as pas pu porter attention à la campagne électorale parce que tu étais trop occupé à récolter les légumes de ton potager ou publier des photos de rentrée, voici un recap de la dernière semaine.

Les sondages

Il y en a pratiquement un qui sort chaque jour. Si on résume la tendance, la CAQ mène, suivie de près par le PLQ, alors que le PQ et QS ferment la marche.

Chez les 18–34 ans, c’est le PLQ qui est en tête avec 35%. La CAQ récolte 26%, le PQ 16%, le Parti Vert 9% et QS 8%. Disons que ça vient casser le mythe que tous les jeunes sont à QS. Tsé le Parc Laurier, ce n’est pas représentatif de l’ensemble du Québec.

Des promesses à la tonne

Déjà 20 milliards en promesses, rien de moins! Il faut dire qu’avec quatre partis qui font plusieurs annonces par jour, c’est facile de perdre le fil. Même moi qui passe mes journées à observer la scène politique, j’en perds mon latin. La disparation de l’axe souverainiste — fédéraliste et l’augmentation du microciblage pourrait expliquer tout ce saupoudrage d’annonces électorales.

Économie

It’s the economy, stupid! Cette phrase, devenue mythique en politique, provient de James Carville, stratège de Bill Clinton en 1992. Elle visait à rappeler l’importance de l’économie dans une campagne électorale. C’est surement ce qu’ont en tête le PLQ et la CAQ qui se livrent un combat épique pour être considérés comme LE parti de l’économie. En 2014, on avait droit au trio économique, maintenant on nous offre l’escouade économique !

Si pour toi, travailler rime avec pyjama et café latte plutôt qu’avec embouteillage sur la 40, le PQ veut plus de gens comme toi. Si tu caresses le rêve de devenir entrepreneur, la CAQ veut te faciliter la vie en finançant quatre nouvelles écoles d’entrepreneuriat.

C’est sans compter sur la renégociation de l’ALENA qui s’est invitée en campagne, gracieuseté de Donald Trump. Qu’à cela ne tienne, les quatre partis se sont engagés à défendre la gestion de l’offre. 

Christine Lemus

Santé & Culture

Les médecins sont les malaimés de la campagne, même le PLQ promet de leur serrer la vis ! Mention au passage au projet de passeport culturel du PQ qui inclut un livre québécois gratuit pour les enfants du primaire chaque année. Parlant du PQ, celui-ci veut mieux protéger la liberté artistique après les controverses de SLĀV et Kanata.

Petit truc pour te retrouver dans cette orgie d’annonces, favorise les articles comme celui-ci qui recensent les promesses.

Les familles!

Tu as dû entendre le mot famille de la bouche des politiciens 150 fois au cours des derniers jours. C’est normal, les jeunes familles sont un électorat particulièrement prisé cette année. Elles forment un poids démographique indéniable et sont concentrées dans des circonscriptions pivots (qui peuvent passer d’un parti à l’autre).

Christine Lemus

Le PLQ veut t’envoyer un chèque de 300$ par enfant chaque année. La CAQ t’offre de payer pour les lunettes de ta progéniture. Le PQ veut allonger le congé de paternité. QS propose la gratuité scolaire du CPE au doctorat.

Scandales, dérapages et démissions

Toute élection amène son lot de scandales, mais on peut dire qu’on a été gâtés cette semaine.

Ça a commencé avec des accusations de sexisme de la part des candidates libérales Marwah Rizqy et Christine Saint-Pierre envers François Legault. Tout ça parce que la CAQ a diffusé son échange de textos avec Gertrude Bourdon et qu’elle s’oppose au projet de ligne rose de Valérie Plante. Crédible ces accusations, sachant que la CAQ est le premier parti dans l’histoire du Québec à présenter plus de femmes que d’hommes ?

Que dire des propos de Catherine Dorion, qui a affirmé que le problème de la constitution était qu’elle avait été négociée entre hommes blancs de 55 ans. Cette réinterprétation historique peu conventionnelle a donné lieu à un échange musclé entre Mathieu Bock-Côté et la candidate solidaire.

Il y a aussi eu Éric Caire de la CAQ qui a contracté un prêt de 55,000$ auprès d’un maire de sa circonscription. Mauvaise idée quand ton parti se présente comme le champion de l’éthique et de la lutte à la corruption.

Un nouveau chapitre s’est ajouté à la saga Michelle Blanc — Xavier Camus. La candidate du PQ dans Mercier a insinué que le blogueur antifa adepte des captures d’écran avait des tendances pédophiles. Lisée pardonne, mais se retrouve avec une mise en demeure sur les bras. Blanc s’est finalement excusée hier.

Côté démissions, ça s’est enchaîné tout au long de la semaine. Il y a d’abord eu le départ du président de la CAQ, Stéphane Le Bouyonnec , qui avait un penchant pour les taux d’intérêt assez élevés merci. Ensuite, des publications douteuses ont forcé Jean-François Lisée à montrer la porte de sortie à son candidat dans Drummond-Bois-Francs. 

Mais la palme d’or revient assurément à ce candidat du Parti conservateur du Québec avec son éditorial en BMW contre la montée du prix de l’essence. Un futur classique du Web québécois! Démission pour lui aussi à cause de ses liens avec des groupes peu fréquentables.

On ne le répètera jamais assez, fais le ménage de ton Facebook avant de te lancer en politique!

Les citations de la semaine

Christine Lemus

Mention honorable aussi au défi que le premier ministre a lancé à François Legault de chanter le Oh Canada devant l’unifolié, reste à savoir s’il choisira la version française, bilingue ou in english only.

« Est-ce que je peux bloquer Michelle Blanc? » — François Legault. Un peu d’autodérision de la part du chef de la CAQ, lui-même réputé pour être vite sur la gâchette côté blocage sur Twitter! 

La citation la plus savoureuse de toutes : « Je savais que mon saut en politique allait marquer l’histoire » — Gertrude Bourdon, candidate au PLQ et pressentie comme future ministre de la santé. Il y en a qui ne se prenne pas pour un 7Up flatte comme on dit!

Lâche pas, il ne reste qu’un mois à la campagne!